Filtration

    Conseils pour piscine

    Restez informés des dernières astuces pour votre piscine en vous inscrivant à notre newsletter

    La filtration de la piscine

    De nombreux déchets et impuretés se déposent régulièrement dans votre piscine. Pour contrer ce désagrément, les piscines sont équipées d’un système de filtration de l’eau. Afin que vous choisissiez le système de filtration idéal pour votre piscine, nous vous présentons dans ce dossier son fonctionnement et son intérêt.

    filtration-pour-piscine

    A quoi sert la filtration de la piscine ?

    La filtration de l’eau est un des principaux mécanismes permettant que votre eau soit la plus propre possible. En filtrant les impuretés, débris, déchets, feuilles et autres branches d’arbre, la filtration empêchera votre piscine de devenir sale et impure. En effet, des bactéries peuvent se développer et des algues peuvent proliférer à cause des déchets présents en trop grand nombre dans le bassin. Ces impuretés vont altérer à la fois la qualité de l’eau et l’efficacité des produits de traitement de l’eau. Cela peut alors avoir des répercussions néfastes sur la santé des utilisateurs, notamment sur la peau et les yeux, mais aussi en cas d’ingestion de l’eau. Si vous ne voulez pas prendre le risque de voir votre eau devenir verdâtre et opaque, il est donc essentiel d’investir dans un système de filtration.

    Comment fonctionne le circuit de filtration ?

    Afin de comprendre le fonctionnement d’une filtration de piscine, il faut en expliquer les différents éléments. Tout d’abord, l’eau va passer par le skimmer, qui se présente sous la forme d’un panier situé sur la ligne d’eau. Il va capter les plus gros déchets présents dans l’eau. Le système de filtration est ensuite composé de tuyauteries qui vont permettre la circulation de l’eau du bassin jusque dans le local technique. C’est en effet dans ce dernier que se trouvent les deux éléments principaux du système de filtration : la pompe et le filtre.

    L’eau sera ainsi aspirée depuis le skimmer et la bonde de fond par la pompe, qui peut être équipée d’un pré-filtre. Si elle en est équipée, le pré-filtre va filtrer les impuretés une première fois. Ensuite, l’eau passera par le filtre qui peut être de plusieurs sortes. Il existe des filtres à sable, à cartouche, à diatomées, à zéolite ou à verre recyclé. Les différences entre les filtres seront expliquées ci-dessous.

    Une fois l’eau filtrée de ses éléments impurs, l’eau va retourner purifiée dans le bassin par les buses de refoulement. Les impuretés, elles, seront évacuées dans les égouts par les canalisations. Il est conseillé de mettre en route le système de filtration un certain nombre d’heures dans la journée. En principe, on divise la température de l’eau par 2 afin d’obtenir le temps de filtration. Par exemple, si l’eau est à 30 degrés, alors on fera tourner le système de filtration pendant 15 heures.

    Quel type de filtre pour ma piscine ?

    Il existe plusieurs types de filtres, dont 5 seront présentés dans ce dossier. Que ce soit le filtre à sable, à cartouche, à diatomées, à zéolite ou à verre recyclé, les différents filtres présentent tous leurs avantages et leurs inconvénients. On désigne la finesse de filtration des filtres en microns.

    – Le filtre à sable

    Le filtre à sable est le plus populaire dans les piscines des particuliers. Du sable fin est utilisé pour filtrer l’eau car il empêche les grosses particules de passer (supérieures à 40 microns). Le filtre à sable peut être installé dans tous les systèmes de filtration, et est de plus économiquement avantageux. Cependant, le filtre à sable est sujet à des colmatages fréquents à cause du calcaire. Il est donc nécessaire de l’entretenir régulièrement.

    – Le filtre à cartouche

    Le filtre à cartouche est une solution idéale pour les petits bassins, alors qu’il est déconseillé pour les grandes piscines. La cartouche, faite en papier ou en matière synthétique et pliée en étoile, a une capacité de filtration plus importante que le filtre à sable. En effet, elle ne laisse passer que des éléments inférieurs à 15-20 microns. Elle requiert également moins d’entretien à condition que le débit de l’eau soit peu important.

    – Le filtre à diatomées

    Les filtres à diatomées sont parmi les filtres les plus performants. Seules les impuretés d’une taille inférieure à 2-5 microns passeront entre les mailles du filet ! La diatomée est une algue fossilisée que l’on va concasser afin d’obtenir une poudre. Le filtre, de forme cylindrique, est également composé d’une membrane fabriquée en matière synthétique qui va pouvoir retenir les diatomées. Vous pouvez utiliser un tel filtre sur presque n’importe quelle piscine, que le volume d’eau soit important ou non. Cependant, il ne faut pas utiliser un filtre à diatomées sur les piscines contenant une eau calcaire car cela va endommager le filtre. De même, il faut éviter les filtres à diatomées si votre piscine est placée à proximité d’arbres à cause des feuilles et des branches.

    – Le filtre à zéolite

    Le filtre à zéolite s’apparente dans son fonctionnement au filtre à sable. La zéolite est une pierre volcanique poreuse qui a une forte capacité de filtration. Son principal inconvénient est son prix, mais il possède de nombreux avantages. Premièrement, la zéolite arrête les débris mesurant plus de 5 microns, ce qui est beaucoup plus performant que le filtre à sable. Elle permet également de maintenir le pH à un niveau optimal, et nécessite moins d’entretien car le filtre se colmatera moins souvent.

    – Le filtre à verre recyclé

    On peut situer le filtre à verre recyclé à mi-chemin entre le filtre à sable et le filtre à zéolite. En effet, il a une finesse de filtration égale à 15 microns, ce qui est mieux que les 40 microns du filtre à sable mais moins bien que les 5 microns du filtre à zéolite. Cette capacité de filtration se ressent sur son prix, situé lui aussi entre le filtre à sable et le filtre à zéolite.

    Les différentes pompes

    Les pompes présentes sur le marché ne présentent pas toutes les mêmes caractéristiques. Certaines proposent des options en plus. On peut par exemple différencier les pompes disposant d’un pré-filtre de celles n’en disposant pas. Le pré-filtre de la pompe, qui est en fait un panier, permettra au filtre d’être plus efficace et de s’user moins rapidement.

    On peut également différencier les pompes à une seule vitesse des pompes à vitesse variable. Les dernières peuvent vous aider à économiser de l’énergie lorsque vous utilisez peu votre piscine et que vous n’avez pas besoin de faire tourner votre pompe à plein régime.

    La puissance de la pompe et son débit seront quant à eux déterminés principalement par le volume d’eau à traiter. Pour connaître le volume, il suffit de vous reporter sur le manuel de votre piscine. Si vous l’avez perdu, vous pouvez effectuer un simple calcul : Longueur x Largeur x Profondeur.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *