Hivernage

    Conseils pour piscine

    Restez informés des dernières astuces pour votre piscine en vous inscrivant à notre newsletter

    L’hivernage de votre piscine

    Les beaux jours sont terminés et il vous faut désormais préparer l’hivernage de votre piscine. Pour cela, il ne vous suffit pas seulement de poser une bâche par-dessus le bassin et de baisser le niveau d’eau. De nombreuses précautions doivent être prises afin de protéger votre piscine de l’hiver et pour pouvoir en profiter rapidement sans complications le printemps suivant.

    hivernage-piscine

    Quel est l’intérêt de l’hivernage de sa piscine ?

    Le principal problème que rencontrent les piscines durant l’hiver est le gel de l’eau. Une eau gelée prendra plus de place que de l’eau liquide, ce qui peut poser plusieurs soucis pour votre bassin. D’une part, cela peut abîmer la structure de ce dernier, les fondations et les parois pouvant être fissurées. D’autre part, cela peut endommager gravement tout le système de filtration, des skimmers à la tuyauterie, en passant par les appareils électroniques de régulation. Hiverner sa piscine vous prémunira donc de coûts de réparation pouvant s’avérer astronomiques.

    Le second problème est relatif à la qualité de l’eau. Si vous n’avez pas pris vos précautions et que vous laissez votre piscine dans un état de semi-abandon pendant l’hiver, alors vous prenez le risque de retrouver l’eau dans un piteux état le printemps venu. L’entretien nécessaire pour rétablir une bonne qualité de l’eau sera alors conséquent. L’hivernage est donc nécessaire et n’est pas une option pour les piscines d’extérieur enterrées.

    Quand mettre sa piscine en hivernage ?

    C’est la première question que l’on doit se poser avant tout hivernage de sa piscine. Il ne s’agit pas d’hiverner sa piscine dès la fin de l’été, une utilisation une partie de l’automne étant en règle générale sans risque. Il existe de plus des inconvénients à lancer l’hivernage trop tôt. Si l’eau de votre piscine a une température supérieure à 14 ou 15°C lors de l’hivernage, alors vous prenez le risque que des bactéries et des algues s’y développent. On considère donc qu’il est temps d’hiverner sa piscine lorsque la température avoisine les 12-15°C pendant plusieurs jours d’affilée et que le temps ne risque pas de s’améliorer. C’est pour la même raison qu’il est conseillé de faire sortir sa piscine de l’hivernage lorsque les températures commencent à dépasser ce seuil au printemps.

    Il existe par ailleurs deux types d’hivernage : l’hivernage passif et l’hivernage actif. Selon votre région, il sera préférable d’appliquer untel plutôt que l’autre. Ainsi, on préférera l’hivernage passif pour les régions qui connaissent des gels réguliers. Dans ce cas, le système de filtration sera à l’arrêt complet, l’eau sera traitée avec un produit spécifique, tandis que le bassin sera correctement protégé. Lors d’un hivernage actif, réservé aux régions plus chaudes, la filtration tournera au contraire quelques heures par jour.

    Bien nettoyer sa piscine

    C’est l’étape préalable à tout hivernage. En effet, il ne faut en aucun cas laisser une piscine sale hiverner si vous ne voulez pas la retrouver dix fois plus sale à la sortie de l’hiver. Pour cela, il faut nettoyer en profondeur le bassin et les éléments accessibles du système de filtration. Pensez donc à bien nettoyer le fond du bassin ainsi que les parois à l’aide d’un robot nettoyeur hydraulique ou électrique. Nettoyez ensuite le filtre à l’aide d’un détartrant afin qu’il conserve toute son efficacité. N’oubliez pas la ligne d’eau qui est sans doute l’endroit le plus à risque, car c’est là où se déposent la saleté, les bactéries, et les particules dues à la pollution. Utilisez une éponge avec des produits spécifiques pour les lignes d’eau. Nettoyez enfin l’escalier.

    Traiter l’eau du bassin

    Après le nettoyage du bassin et du système de filtration vient le traitement de l’eau. Il en va différemment de si l’on choisit un hivernage passif ou un hivernage actif. Lors d’un hivernage actif par exemple, vous devrez entretenir l’eau sur le même principe que lors des belles saisons, mais moins souvent et manuellement. Ainsi, vous devrez stopper les systèmes automatiques de traitement de l’eau si vous en possédez (pH et chlore). Voyez à ce sujet nos dossiers respectifs sur comment entretenir sa piscine ou sur comment réguler le pH de l’eau. Concernant l’hivernage passif, vous devrez effectuer un traitement choc au chlore pendant 10 à 12 heures puis équilibrer le pH de l’eau.
    Dans tous les cas, que vous soyez en situation d’hivernage actif comme passif, vous devrez traiter l’eau avec un produit d’hivernage. Ce dernier a pour fonction d’éviter que votre eau soit corrompue par les algues et les bactéries. De même, il évite que du calcaire soit déposé sur les parois. Du fait de son action longue durée, vous n’aurez besoin de mettre du produit d’hivernage qu’une seule fois, et ce seulement après avoir effectué les étapes précédentes. La seule exception réside dans le cas où les températures seraient anormalement élevées pendant l’hiver. Si cela arrivait, alors le produit serait moins performant et un nouveau traitement serait nécessaire.

    Protéger sa piscine

    La protection de votre bassin et des divers éléments de votre piscine est nécessaire afin qu’elle ne soit pas victime des intempéries ou du gel. En premier lieu, il ne faut jamais vider complètement sa piscine. Plutôt, il s’agit d’abaisser le niveau de l’eau afin qu’elle arrive 10 centimètres sous les buses de refoulement. Les piscines sont construites pour supporter la pression de l’eau et de la terre. Si elles sont vidées complètement, alors cela pourrait affaiblir les fondations.

    En second lieu, procédez à la vidange complète du système de filtration et de pompage. Il ne faut en aucun cas qu’il reste de l’eau dans la tuyauterie au risque de l’endommager. C’est pour cette raison qu’il faut également installer des accessoires pour empêcher l’eau de s’immiscer dans les buses de refoulement ou les skimmers. Vous pouvez par ailleurs retirer certains éléments de votre piscine comme la pompe et le filtre situés dans le local technique.
    Installez ensuite des flotteurs tout le long de la diagonale de votre piscine afin qu’elle conserve ses dimensions pendant l’hiver. Enfin, recouvrez votre bassin d’une bâche d’hivernage. Cette dernière se distingue de la simple bâche utilisée lors de l’été. En plus de protéger le bassin de la pluie et de la neige, elle est un rempart efficace contre le froid et le gel.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *