Entretien

    Conseils pour piscine

    Restez informés des dernières astuces pour votre piscine en vous inscrivant à notre newsletter

    Le PH de la piscine

    Si l’eau de votre piscine vous semble impure, notamment à cause de sa couleur, alors un problème de régulation du pH de l’eau en est sans doute la cause. Nous vous expliquerons en détail dans ce guide sur le PH de la piscine ce qu’est le PH, comment le mesurer via différentes techniques et de quelles façons il est possible de le réguler pour que l’eau de votre piscine soit parfaite.

    Qu’est-ce que le pH ?

    Le pH est un indicateur qui permet de vérifier si une solution est acide, neutre, ou basique. Signifiant « potentiel hydrogène », il vérifie plus précisément la concentration en ions hydrogènes d’un liquide. Son échelle va de 0 à 14, et le pH est dit neutre lorsqu’il est de 7, c’est-à-dire quand la solution liquide possède autant de ions hydrogènes négatifs que positifs. Le pH est acide quand il est inférieur à 7, et basique lorsqu’il est supérieur à 7. On parle également d’alcalin en tant que synonyme de basique.

    Dans le cas de l’eau, si son pH est de 4, alors on est en présence d’une eau acide, et s’il est de 10, alors l’eau est basique ou alcaline. Le pH de l’eau d’une piscine est variable, c’est-à-dire qu’il vous faudra le réguler régulièrement. Il va ainsi être modifié selon la température de l’air, les conditions météo (notamment la pluie), la pollution de l’eau par des éléments extérieurs, ou tout simplement par vous-même, les baigneurs !

    Pourquoi maintenir le pH de sa piscine au niveau idéal ?

    On considère que le pH piscine doit être situé entre 7,2 et 7,6, l’idéal étant un niveau de 7,4, ce qui correspond au pH des larmes. Une eau dont le pH serait de 7,4 sera donc inoffensive non seulement pour les yeux, mais également pour la peau.

    La question du chlore est centrale dans l’importance du maintien d’un bon pH. En effet, le chlore, qui aide à désinfecter l’eau, agit idéalement lorsque le pH de l’eau est compris entre 7,2 et 7,4. Pour plus d’informations, nous entrons en détail sur l’action du chlore dans notre page qui y est consacrée.

    Un pH proche d’un pH neutre va également éviter la prolifération d’algues dans votre piscine, qui est un des problèmes les plus récurrents rencontrés par les possesseurs de piscines. En effet, une piscine ayant un pH trop élevé verra se développer des algues dans le bassin et sur les parois car les algicides seront moins performants.

    Un pH basique va aussi être problématique dans le cas où il diminuera l’efficacité des floculants utilisés dans les filtres à sable. Cela va empêcher la formation de flocons et les impuretés ne seront plus arrêtées par les filtres, qui retourneront alors dans l’eau.

    Une eau trop acide ou trop basique rend l’eau agressive ce qui peut entraîner une décoloration des jeux, matelas ou maillots mais aussi être corrosif sur le matériel de la piscine et anticiper une panne prématurée des pompes ou filtres.

    Comment mesurer le PH d’une piscine ?

    Venons-en désormais au côté pratique de ce guide. Il existe de nombreuses techniques afin de réguler le pH de l’eau de votre piscine. Avant toute chose, il vous faut des outils de mesure du pH. Il existe des manières plus ou moins précises de le mesurer, que nous classerons ici des plus efficaces aux moins efficaces.

    – Les assistants de piscine

    Depuis quelques années, il existe plusieurs assistants connectés pour piscine. Il s’agit d’une sonde qu’on plonge et qu’on laisse dans l’eau. Cette sonde est autonome et analyse en permanence plusieurs paramètres de l’eau de piscine, dont le pH. Le résultat des mesures est visible sur l’application pour téléphone mobile. C’est le moyen le plus simple et le plus efficace de suivre le pH de votre piscine. Il vous fera gagner un temps précieux car on considère qu’il faut vérifier le pH deux fois par semaine si l’on fait cela manuellement.

    – Les testeurs de pH

    Il existe deux types de testeurs de pH, les testeurs électroniques et les testeurs colorimétriques. Dans le cas des testeurs électroniques, également appelés pH-mètre électroniques, ils consistent en une sonde qu’il suffira de plonger dans l’eau, et d’un écran qui vous indiquera le pH de l’eau. Ils sont relativement efficaces. Quant aux testeurs colorimétriques, ils fonctionnent sur le principe de la réaction chimique. Il suffit de remplir une éprouvette d’eau de votre piscine, puis d’y ajouter le réactif chimique. Selon la couleur du liquide, vous obtiendrez votre pH !

    – Bandelettes d’analyse

    La bandelette d’analyse est un petit outil de mesure du pH. Vous n’avez qu’à l’immerger dans votre bassin pendant quelques instants afin que la réaction chimique se fasse. Après l’avoir retirée de l’eau, la bandelette indiquera une certaine couleur, qui correspondra à un niveau de pH. Malheureusement, cette méthode n’est pas très efficace pour un calcul à la virgule près, et elle est également sensible à la température ambiante, ce qui peut truquer le résultat. Néanmoins, c’est un bon indicateur pour savoir si l’eau mérite un examen plus poussé. On ne peut cependant que vous conseiller d’acquérir un assistant de piscine.

    Comment réguler le pH d’une piscine ?

    Pour réguler l’eau d’une piscine, on utilise des produits régulateurs qui augmenteront ou diminueront le pH de l’eau. Cela peut se faire manuellement, en versant le produit directement dans le bassin, ou en passant par un régulateur électronique.

    reguler-ph-piscine

    Le régulateur est un appareil électronique qui va mesurer le pH en temps réel à l’aide d’une sonde, puis qui va ajuster le taux de l’eau en fonction des résultats. Si vous en possédez un, vous n’aurez pas besoin d’utiliser les outils de mesure cités dans le paragraphe précédent, même s’il est toujours utile de vérifier régulièrement le bon fonctionnement du régulateur.

    S’il détecte que le pH de l’eau n’est pas correct, alors le régulateur libérera un produit dans l’eau qui modifiera le pH de la piscine. Puisque le pH de l’eau doit avoir besoin d’un correcteur qui augmente ou diminue le pH, le régulateur dispose de deux types de produits correcteurs. Le produit pH+ traitera une eau au pH trop acide, tandis que le produit pH- fera diminuer le pH d’une eau basique.

    Le régulateur de pH doit tout de même être entretenu régulièrement, notamment sa sonde. De même, le niveau des liquides correcteurs doit être vérifié de temps en temps pour que vous ne soyez pas pris de court. Malgré ces petits désagréments, le régulateur électronique vous fera à terme économiser du temps et de l’argent via sa gestion optimale des produits à injecter dans la piscine.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *